Le Concept

creativefriendly

Qu’entendons-nous par Tourisme Créatif?

Le tourisme créatif est considéré comme une nouvelle génération de tourisme pour son caractère interactif
qui invite les touristes à découvrir la culture locale
en participant à des activités artistiques et créatives
avec les autochtones (co-création d’expériences).

Le concept de Tourisme Créatif est apparu dans les années 2000 et défini comme suit:

“Un Tourisme qui offre aux visiteurs l’opportunité de développer leur créativité à travers une participation active à des activités caractéristiques de leur lieu de séjour.”

Author's imageCrispin Raymond and Greg Richards, 2000

Peindre en Toscane, être un “silletero” pour une journée à Medellín, participer à un atelier d’artisanat à Loulé (Algarve) ou dans les charmants villages de l’Empordanet (Catalogne), réaliser à un parcours photographique en Provence ou à Urla (Turquie), élaborer du chocolat à Quito, s’adoner à la sculpture sur glace au Canada, s’initier aux danses traditionnelles au Brésil, apprendre à cuisiner en Thaïlande, mixer comme un DJ à Ibiza ou interpréter son propre concert à Barcelone … …

…  La liste est infinie autant que les cultures sont inépuisables !

L’engouement pour cette nouvelle façon de découvrir une culture n’a cessé de croître au cours des cinq dernières. Les touristes sont devenus des «voyageurs» qui souhaitent aller au-delà des visites traditionnelles et partager des expériences uniques avec les locaux.

Cela entraîne un changement de paradigme dans la mesure où l’industrie touristique doit désormais composer avec des acteurs locaux parmi les plus divers: agriculteurs, artistes, artisans, animateurs culturels, retraités.

– Les atouts du Tourisme Créatif :

Cette disruption s’accompagne de nouveaux défis que le Tourisme Créatif sait convertir en de nouvelles opportunités, parmi elles :

  • La diversification de l’offre touristique via l’optimisation des ressources existantes.
  • L’attraction d’un tourisme de qualité et hors saison.
  • Une meilleure distribution géographique.
  • Le développement de compétences des communautés locales.
  • La cohésion sociale à travers la co-création d’expériences et d’une narrative commune.
  • La durabilité, reposant sur l’utilisation de la créativité comme ressource principale.
  • – La préservation et transmisión du patrimoine immatériel.
  • La diversification des ressources financières pour les structures culturelles.

“Le Tourisme Créatif est une nouvelle forme de tourisme dans lequel les ressources naturelles, culturelles et personnelles ne sont pas exploitées mais valorisées et optimisées.
Jelincic and Zuvela, 2012

– Qui sont les touristes créatifs ?

Il est difficile de dresser un portrait “standard” de ce nouveau touriste qui, par définition, veut vivre des expériences uniques!

  • Il peut s’agir d’un touriste qui voyage seul, en couple, en famille ou en groupe.
  • Ils peuvent organiser leur voyage ou faire appel à des opérateurs.
  • Les activités créatives réalisées relèvent de l’apprentissage (cours ou ateliers), la création (résidence artistique, co-création avec des artistes locaux) ou la représentation (expositions, œuvres théâtrales etc).

Parmi la diversité de touristes créatifs qu’il peut exister, on pourra retrouver:

  • Un voyageur qui participe à un cours de cuisine afin de rencontrer les locaux et de partager des expériences culinaires avec d’autres amoureux de la cuisine.
  • Une chorale ou un orchestre amateur qui voyage afin de se produire dans chaque destination visitée.
  • Un groupe de danseurs, “sketchers” ou des passionnés de photographie qui voyagent pour exercer leur passion.
  • Une famille, à la recherche d’expériences originales et qui participe à un cours de mosaïque durant leur séjour.

Malgré cette diversité, nous avons regroupé quelques traits communs à ces touristes créatifs:

  • Ils veulent découvrir la culture locale en participant à des activités artistiques et créatives.
  • Ils souhaitent vivre des expériences uniques qui leur permettent de se sentir “intégrés” à leur lieu de séjour.
  • Ils ne sont pas intéressés par le monumentalisme, le spectaculaire et le “tourisme de superlatifs”.
  • Ils partagent leurs expériences via les réseaux sociaux.
  • Ils sont exclusifs quant à leur manière de voyager: une fois qu’ils ont fait l’expérience du Tourisme Créatif, ils ne peuvent plus se satisfaire d’un circuit conventionnel.
  • Ils consacrent une part conséquente de leur budget à la réalisation de ces activités/expériences.
  • Ils combinent, lors d’un même séjour, tourisme créatif et autres segments touristiques: écotourisme, slow tourisme, tourisme linguistique, culturel, industriel, gastronomique…